TRAVEL 9 avril 2021

Road-trip de 3 jours en Bretagne

Ce fut un week-end inattendu que j’ai vécu avant le confinement x3 ! Mon compagnon est venu me récupérer à bord d’un van aménagé pour un mini road trip en amoureux. Surprise totale en temps de crise sanitaire et couvre-feu. Alors je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous emmener avec nous en week-end le temps d’un article !

….

Clé en main, moteur en marche, nous voilà partie pour une escapade en Bretagne.

Le soleil se couche pour laisser place à la nuit. La lumière chaude est diffuse et imprègne une atmosphère magique. Petit à petit, le trafic cesse. Nous croisons de rares véhicules sur la route. La nuit tombe, nous roulons toujours en direction d’une destination qui m’est toujours inconnue. Je ressens une profonde excitation : celle de l’aventure et du voyage. J’en avais malheureusement oublié cette sensation inexplicable mais si profonde ! Après 3 h 30 de route nous voilà arrivés au Phare du petit Minou dans le Finistère. J’ai ri une fois la destination prononcée ! Nous passons la première nuit ici, face au Phare. L’endroit est somptueux. La lumière du phare illumine l’océan et ses espaces verts. J’ai hâte de découvrir ce lieu au lever du jour ! Les heures passent, je n’arrive toujours pas à fermer l’œil. Entre excitation et peur. Ce soir-là, il pleut à flots tout cela accompagné de bourrasques de vent. J’ai la sensation que le van glisse vers la falaise. Nous dormons dans le toit levant du van. Imaginez, la nuit, fraîche et humide que nous avons passé avec cette tempête. 

Le jour se lève, offrant une vue incroyable sur le phare ! Cette courte nuit agitée valait le coup. Une petite balade s’impose au niveau du Fort. Il y a un sentier de randonnée qui offre une vue imprenable sur la côte bretonne. 

Nous reprenons la route direction le site naturel des Abers situé dans la ville de Landéda/Aber Wrac’h. D’origine celtique, “Aber” est une ancienne vallée fluviale, un estuaire. Contrairement aux fjords, les abers ne sont pas creusés par un glacier, mais par un fleuve. On en compte trois dans cette région : Aber Wrac’h, l’Aber Ildut et l’aber Benoît. 

Les rues sont désertes, nous croisons de temps en temps des locaux se baladant et profitant du soleil. Nous décidons de suivre le sentier de randonnée le plus court. Toutefois, avant de le démarrer, une succulente odeur de crêpe vient nous chatouiller les narines… Les restaurants étaient ouverts et proposaient des plats à emporter. Nous n’avons pas résisté. Hop une bolée de cidre et une galette chacun ! Nous prenons le sentier et rencontrons sur notre chemin trois compagnons à quatre pattes ! Nous restons un long moment avec eux à leur parler, les caresser et leur donner de l’herbe fraîche. Ils nous ont suivis tout le long du champ. 

Une fois le sentier terminé, nous avons repris la route direction le site de Meneham/Ménez Ham situé à Kerlouan. Vous avez certainement déjà dû entendre parler de ce lieu. C’est ici qu’il y a la fameuse maison exposée entre deux énormes rochers face à un décor époustouflant. Entre dunes, rochers, plages, ce lieu recense un adorable village pittoresque aux toits de chaume.  

Au cœur de la balade, nous avons de nouveau succombé à une petite pause gourmande. Nous avons dégusté une crêpe au caramel beurre salé et une bière locale bio : Morgane. 

Nous reprenons la route direction le parc régional d’Armorique sur le Mont-Saint-Michel de Braspart. Situé sur l’une des chaînes des monts d’Arrée, cet endroit offre un panorama à couper le souffle. 

Au sommet, vous découvrirez une chapelle ainsi qu’une vue à 360° offrant un vaste paysage : étendues de Landes, crêtes montagneuses, lac, affleurement rocheux et tourbières. Cet endroit est mystique et regorge de légendes. Avant l’arrivée du Christianisme, ce lieu était dédié au Dieu celte Belenos, dieu du Soleil. Ici, des rites liés aux cultes druidiques étaient célébrés. 

La fin de la journée approche et surtout l’heure du couvre-feu. Nous décidons de nous rapprocher du lac observé depuis le Mont-Saint-Michel. En arrivant, nous avons découvert qu’une ancienne centrale nucléaire était située non loin du lac. Après de longues minutes, nous avons trouvé LE lieu pour y passer la nuit. Face au lac et à cet immense espace vert, nous profitons de ce calme accompagné d’une petite chouette. 

Le silence plane. Au loin, nous entendons la chouette qui hulotte et au petit lever du matin, les oiseaux nous offrent une harmonieuse mélodie. Un moment incroyable pourtant si simple. Cette deuxième nuit fut calme et douce. 

Le soleil se lève, nous reprenons la route direction Pen Hir située à la pointe de la presqu’île de Crozon. Ici, la vue est imprenable ! Le soleil réchauffe ma peau et le vent caresse mon visage. Une sensation de liberté me submerge face à cette immensité et cet horizon si vaste. 

Sur la route, nous nous arrêtons sur l’autre pointe Sud de la presqu’île : le Cap de la chèvre. Cet arrêt est moins touristique, pourtant, il offre également un panorama époustouflant ! D’ailleurs, ce passage permet de parcourir une petite portion du GR34. 

Sur le chemin, nous décidons de s’arrêter à l’Île Vierge. Vous avez certainement déjà vu ce site en photographie. Petit bémol, il était fermé par un arrêté préfectoral, car le site naturel générait trop de déplacement et de visite. Cet endroit se dégradait à petit feu. C’est bien triste, mais il valait mieux, car malheureusement, il y a des personnes qui ne prennent pas soin de notre belle terre. 

Cette journée s’achève avec une promenade au Gorges du Stangala près de Quimper. Cet endroit est MAGIQUE. Il existe pour ce lieu de nombreuses légendes surnaturelles. D’ailleurs, une atmosphère spéciale s’y dégage. Comptez environ 2 heures pour réaliser ce parcours pédestre. 

Avant le couvre-feu de 19 h, nous reprenons le van pour trouver un endroit pour notre dernière nuit. La journée s’achève non loin de Concarneau près de Trégunc. Nous avons trouvé un superbe spot face à la mer. Nous étions seuls face à un magnifique coucher de soleil. Cette nuit-là fut si belle ! Nous étions envoûtés par le bruit des vagues et le cri des mouettes. 

Le soleil se lève et laisse place à notre dernier jour d’excursion bretonne. Après une balade matinale sur la plage, nous reprenons le Van. Moteur en marche, direction la presqu’île de Quiberon ! Sur la route, nous achetons quelques fruits de mer, du vin blanc. Vous l’aurez compris, on s’est fait plaisir ! 

Une fois arrivée, la presqu’île de Quiberon offre un panorama incroyable. Malheureusement, nous ne restons que le temps de déguster coquillages et crustacés face à ce vaste Océan. Il est certain que nous reviendrons pour y découvrir ces merveilles. Ici, l’océan offre un camaïeu de bleus et de verts. Les vagues sont hautes et submergent la roche volcanique façonnée et battue par l’océan et les vents. J’ai cette sensation que la journée défile rapidement. Il est déjà temps de reprendre la route direction les Alignements de Carnac. 

À travers ces villages pittoresques, il est impossible de ne pas être charmé. Les longères et chaumières en pierre sont si jolies. Nous arrivons à Carnac. C’est l’endroit que je voulais absolument visiter ! Ce site mégalithique est le plus célèbre de la région. Vieux de 7 000 ans, celui-ci regroupe à lui seul 3 000 menhirs étendue sur 4 kilomètres. Les menhirs de Carnac sont classés au titre de Monuments historiques depuis 1889. Cet incroyable alignement se différencie de tous les autres vestiges néolithiques de la région. Une atmosphère mystérieuse, irréelle et magique vous submerge une fois face à ces énormes pierres. Il y en a de toutes les tailles. 

Notre expédition bretonne s’achève ici à Carnac. Nous reprenons une dernière fois la route à bord de Van en direction de Nantes. Cette expédition fut courte et à la fois profonde. Cela fait un bien fou de se couper de ce monde fou le temps d’un week-end. 

Cet article vous a plu ? Vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le garder sous la main.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Jodanelle 27 avril 2021 at 9 h 12 min

    Hello la nature est belle…et sauvage, quelle chance ces 3 j. Le plus dur pour moi ce serait le froid la nuit. Merci pour le partage 😘

    • Reply Wild&Bird 28 avril 2021 at 13 h 13 min

      Hello, oui ça fait du bien de se déconnecter du quotidien pour se reconnecter à la nature. Une bonne grosse couette et on oublie vite le froid, hihi. Avec grand plaisir, merci pour ce commentaire et d’avoir lu mon article 😘

    Répondre à Wild&Bird Cancel Reply