EN QUÊTE DU ZÉRO DÉCHET LIFESTYLE 2 juin 2020

Zéro déchet : aller plus loin dans cette transition.

Ce nouvel article rejoint celui dernièrement publié sur le zéro déchet : 10 astuces simples et à porté de main pour débuter. Aujourd’hui, je vous partage les changements à effectuer pour aller plus loin dans cette démarche. Pour nous, ce fut très simple de se lancer puisque nous emménagions ensemble pour la première fois. Nous avons donc dû commencer à zéro. Alors pour ceux qui ont déjà un ameublement, le but n’est pas de jeter pour racheter bien au contraire. Mais tout simplement compléter ou troquer par des alternatives écologiques. Pour rappel, 800 millions de tonnes de déchets sont produits chaque année SEULEMENT en France. Il est important que chacun de nous prenne conscience de cette urgence. Alors, pourquoi ne pas apporter quelques changements dans notre quotidien pour un avenir meilleur.

1. Le zéro déchet dans la cuisine

ACHETER LE MAXIMUM EN VRAC, permet de réduire considérablement les produits suremballés. Je peux vous assurer qu’il n’y aura plus de dispute de qui sort la poubelle :p De nos jours, il est relativement simple d’acheter des aliments en vrac tels que les légumes, les fruits, les féculents, les graines et les céréales. Ayez des petits sacs en tissu, des bocaux en verre et un sac à pain pour faire vos courses. En ce qui concerne, la viande, le poisson et les produits laitiers, n’hésitez pas à proposer vos contenants type Tupperwares. Même en grande surface, ils acceptent à partir du moment que votre contenant est propre (une évidence mais je préfère le préciser).

BANNIR tous les ustensiles polluants (Paille en plastique, film plastique, papier aluminium, éponge, vaisselle, bouteille jetable et tant d’autres…) Par ailleurs, vous pouvez REMPLACER tous ces objets par des pailles en inox, des couvercles réutilisables, une gourde, une brosse à tête remplaçable, une éponge style tawashi. Il y a tellement d’alternative durable.

FAVORISER les appareils de qualité. On a tendance à utiliser des matériaux comme le plastique, l’aluminium etc… Pourtant, ils sont nocifs pour notre santé. Alors, privilégier les composants tels que l’inox ou la fonte pour les casseroles et poêles. Évitez le silicone pour les moules à pâtisserie. Pour les planches à découper, optez pour le bois. Enfin, choisissez pour les Tupperwares du verre ou de l’inox.

PREPARER les petits-plats maisons est la meilleure des alternatives, pour continuer à diminuer au maximum les déchets. Pour aller plus loin, vous pouvez CUISINER les épluchures de légumes. Le fait maison est la clé du zéro déchet.

2. Le zéro déchet dans la salle de bain

TROQUER les savons, shampoings, déodorants et dentifrices par des cosmétiques SOLIDES. Sachez, qu’il est possible de trouver des produits sans emballages ou avec des emballages biodégradables respectueux de la nature. D’ailleurs, si l’envie vous dit, ces produits peuvent être fabriqués par vos soins.

CHOISIR une brosse à dents biodégradable en bambou ou à tête rechargeable. 400 tonnes de brosses à dents sont jetées rien qu’en France chaque année alors il serait temps d’oublier les brosses à dents en plastique. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez opter pour des bâtonnets de Siwak l’ancêtre de la brosse à dent.

ADOPTER les lingettes et cotons démaquillants lavables. Même si au départ ça peut paraître plus onéreux à l’achat, leur usage infini finit par couvrir ce coût. En plus, il suffira juste de les passer dans la machine.

ABANDONNER les cotons tiges pour un Oriculi. Ce petit objet au nom rigolo va vous nettoyer les oreilles de façon écologique, car il est réutilisable à vie.

INVESTIR dans un rasoir de sûreté ancêtre du rasage. Les avantages sont nombreux, à la fois économiques, seules les lames de rasoir se changent car le manche se garde à vie. Ce rasoir offre également la sécurité lors du rasage. Cet objet est donc un incontournable puisqu’il n’engendre plus de plastique.

3. Le zéro déchet au quotidien

FABRIQUER ses produits maisons permet de savoir exactement la contenance des produits utilisés. C’est plus économique, écologique et éthique. Il suffira de quelques produits comme le vinaigre blanc, le savon de Marseille ou d’Alep, des cristaux de soude, du bicarbonate, du percarbonate et de l’acide citrique. Et pas besoin d’un doctorat en chimie pour la réalisation.Il suffira juste un peu de votre temps.

ALLONGER la durée de vie des objets tant que vous le pouvez en les réparant, en les donnant ou en les vendant.

ACHETER SI BESOIN de la seconde main ou réduisez le jetable en toutes occasions (des cadeaux dématérialiser du style Smartbox, place de concert, livre en PDF etc.)


Il est vrai cette transition peut vous effrayer et vous paraître longue et compliquée. Mais je peux vous assurer qu’il est à la portée de tous. Économiquement, on s’y retrouve puisque nous achetons qu’une seule fois certains matériaux. Si toutefois, vous n’avez pas l’envie ou le temps de fabriquer vos produits ce n’est pas grave. On n’a pas tous les même envies, alors rassurez-vous, il existe des marques naturelles et certifiées bio qui simplifie ce changement. Alors, j’espère que cet article permet de répondre à vos questions. Vraiment, je ne regrette pas ce choix de vie, et c’est même bien dommage que je ne me sois pas lancer bien avant ! Si vous avez d’autres questions, ou besoin de conseil, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou me contacter par mail, Facebook ou Instagram 🙂

Cet article vous a plu ? Vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le garder sous la main.

You Might Also Like

Leave a Reply