EN QUÊTE DU ZÉRO DÉCHET LIFESTYLE 16 novembre 2020

Noël responsable : astuces & conseils

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas ! Même si cette année, elles seront bien particulières avec le virus, il est important de ne pas oublier et mettre de côté cette magie. Si je devais parler de Noël, je dirai qu’il est synonyme de merveilleux moments en famille. Malheureusement, il est aussi synonyme de GASPILLAGE. L’idée d’aujourd’hui est de vous partager quelques conseils et astuces pour tendre vers un Noël plus responsable. Je ne vous demanderai pas de changer toutes vos habitudes. En revanche, apporter quelques changements, n’est pas négligeable. Chaque geste a un impact sur la planète même à petite échelle. Alors, vous êtes prêt à vivre la magie de Noël tout en étant plus respectueux de la nature et en réduisant notre impact écologique ?

Christmas is coming ...

1. Optez pour un menu de fête zéro déchet, fait maison et local

Le repas de Noël est le moment le plus important de cette période. La famille se réunit autour d’un menu festif ! La quantité de nourriture achetée et produite spécialement pour cette période de l’année est un fléau. J’en suis la première à avoir participé à cet impact sur l’écologie. Pourtant, il est possible de réduire et d’apporter quelques changements pour un menu de Noël plus responsable. Oubliez les supermarchés pour consommer local et de saison en privilégiant vos achats sur les marchés ou directement chez les producteurs du coin. Ainsi, vous pouvez choisir l’alternative du VRAC en apportant vos sacs en tissu et Tupperware.

L’astuce suivante serait de réduire considérablement le nombre de mets pour le menu de fête ! On ne va pas se mentir, en général, ces soirs-là, on mange jusqu’à n’en plus pouvoir. Alors, il suffirait juste de privilégier les plats faits maison et de cuisiner en quantité raisonnable. Ainsi, on évite le gâchis alimentaire.

Enfin, la dernière étape la plus difficile pour un grand nombre de personne, c’est la réduction de la consommation de la chair animal. Cette production est un réel désastre surtout en cette période. Pour pallier à cette surconsommation, évitez de déguster du poisson et de la viande à chaque plat.

Toutes ces étapes et astuces sont beaucoup plus saines pour notre santé et surtout pour notre belle planète.

2. Une décoration éco-friendly (réutiliser et fabriquer)

Sans aller dans les clichés, on connaît cette maison qui scintille de mille feux ornée d’un énorme sapin et décorée de la tête au pied. En réalité, c’est comme ça chez mes parents ! J’en suis imprégnée depuis ma naissance et pourtant, chez moi, j’ai opté pour une décoration plus responsable et écologique.

La grande partie des objets de décorations (boules, guirlandes, etc.) vendues en magasin proviennent de Chine. En plus de l’impact carbone, les matériaux utilisés sont toxiques et non durable. Privilégiez les décorations faites maison. Sur pinterest, il existe un grand nombre de DIY (do it yourself) sur le thème de Noël. Penchez-vous sur une décoration authentique et nature. La nature nous offre tellement ! Une promenade en forêt vous permettra de faire de jolie trouvaille comme des pommes de pin, bâtonnet de bois, gland, houx, guis, marrons. À cela ajouter des bâtonnets de cannelles, agrumes séchés, des tiges d’eucalyptus, etc. Avec ces matériaux naturels, vous pourrez confectionner de belles décorations et calendrier de l’avant écologiques.

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, pas de panique, vous pouvez privilégier le seconde-main (leboncoin, market place et facebook) ou tout simplement acheter auprès de nos artisans français que vous pouvez retrouver également sur etsy par exemple ! Cette année plus que jamais, ils ont besoin de nous ! Les marchés de Noël étant annulé, il ne faut pas les oublier.

3. Et le sapin alors ?

Mon beau sapin, roi des forêts que j’aime ta verrrdureeee ! Certes, on aime sa verdure, mais on ne le garde malheureusement pas longtemps chez soi. Pour cette courte période, la question à se poser est : quel type de sapin à adopter pour un noël responsable ? Un sapin naturel ou artificiel ?

– Choisir le sapin naturel en pot, mais durable –

Si vous souhaitez l’alternative naturelle, mais responsable, je vous conseille d’opter pour le sapin en pot, c’est durable et surtout vivant ! Plusieurs avantages s’offrent à vous avec cette alternative à la fois économique et durable. Vous n’aurez pas besoin d’en racheter un le noël prochain. Il vous suffira juste de conserver l’arbre dans son pot ou de le replanter en attendant l’année suivante. Et surtout, le sapin parfumera votre maison pendant les fêtes. En termes de choix de variété, je vous en conseille deux : le Nordman, certes, plus cher à l’achat, mais il est plus résistant et ne perd pas ses aiguilles. L’Épicéa, quant à lui offre une agréable et bonne odeur de forêt.

– Choisir le sapin naturel mais jetable –

Les sapins naturels proviennent pour la majorité d’exploitation française. Ils ne sont pas arrachés dans des forêts, mais cultivées spécialement pour Noël. Excepté le Nordman qui provient du Danemark ou de la Finlande. Le reste, provient principalement des régions du Jura, Morvan, Bourgogne et Poitou. Ces sapins sont éphémères, car ils sont coupés à la base du tronc. Le sapin finit par mourir rapidement.
En revanche, si votre ville récupère et revalorise le sapin en compost ou copeaux, vous pouvez privilégier un sapin cultivé en filière responsable ou raisonnée ayant un label : bio, rouge, plante bleue, etc. Il est aussi possible de le louer si vous le souhaitez sur Treezmas, Ecosapin, MyLittleSapin !

– Choisir le synthétique pour de nombreuses années –

Même si cette solution est plus économique, dans le long terme, elle comporte quelques autres avantages. Durable dans le temps, le sapin synthétique nous accompagnera pendant de nombreuses années. En plus, celui-ci ne perdra pas ses aiguilles. La maison reste propre surtout si vous avez un chat qui aime y grimper et s’amuser. Une fois, les fêtes terminées, il suffit de le plier et de le remettre dans sa boîte. Rangé dans son petit carton, il retrouvera sa place dans le grenier jusqu’à l’hiver prochain. En revanche, ce choix est un oxymore. À la fois zéro déchet, il n’est pourtant pas 100% écologique. Certes, on ne jette pas le sapin, mais la composition de celui-ci n’est pas très naturelle.

Pour aller plus loin, chaque année, ce sont environ 6.5 millions de sapins naturels contre environ 1 million de sapin artificiel. Une étude canadienne a analysé le cycle de vie de ces deux sapins. Le résultat a démontré qu’un sapin artificiel émet l’équivalent de 8,1 kg de CO2 pour sa production et pour son transport. Un sapin naturel quant à lui émet 3,1 kg de CO2. D’un point de vu carbone, il faudrait donc garder son sapin artificiel plus de 20 ans afin qu’il soit rentable. Je fais partie de la team artificiel. Je pensais que c’était plus écologique. Maintenant, que je suis informée de cette étude, je vais faire en sorte de le garder vraiment jusqu’à la fin de sa vie. En effet, même si on fait attention à la composition de celui-ci, les sapins artificiels sont toutefois composés de matériaux en PVC, plastiques et d’aluminium qui ne sont pas renouvelable et donc pas du tout écologique et saines pour la santé.

4. Cadeaux responsables et d’occasions

Un mode de vie responsable démarre par la démarche consommé moins, mais mieux ! La quantité n’est pas synonyme de qualité. Et idéalement, la démarche la plus écologique et économique, c’est le seconde main ou le reconditionné.
Pour un Noël responsable, vous pouvez très bien gâter et trouver LE cadeau même en étant écologique et solidaire. Parfois, le seconde main est difficile à entrer dans les mœurs. Alors, le mieux est de se retourner vers une entreprise MADE IN France afin de participer à notre économie nationale et également d’avoir le moins d’impact carbone.
Dans le monde, ce sont 707 millions de cadeaux, dont 61 millions de jouets. Ce sont environ 8.4 cadeaux par enfant en France. Ces chiffres sont étourdissants ! Le nombre de cadeaux par enfant est pour ma part excessif. Surtout que certains cadeaux ne sont jamais ouverts ou les enfants se lassent très vite de leur jouet. Alors, il serait plus judicieux, je pense de se tourner vers le seconde main.

5. Optez pour un papier cadeau écologique

Pour emballer ses cadeaux, on oublie les papiers cadeaux trouvé en grande surface. Mais on récupère de vieux journaux ou des anciens paquets déjà utilisés pour jouer la carte récup. Pour celles et ceux qui veulent jouer la carte chic et écolo, connaissez-vous la technique du Furoshiki ? Euh Furoshi quoi ??? Cette technique japonaise est très simple et à porter de main. Pour cela, il vous faut des chutes de tissu ou de grands morceaux de tissu carré en fonction de la taille. C’est une méthode de pliage simple et rapide. Il suffit juste de découper un bout de tissu qui conviendra à la taille de l’objet et de le nouer. Le but n’est pas d’aller acheter du tissu, mais par exemple d’utiliser un foulard, un torchan ou bien de récupérer un vieux drap troué ou fleuris de chez ses grands-parents pas du tout cliché.

En quelques chiffres, chaque année à Noël, ce sont 132 millions de paquets cadeaux, soit 1.7 kg en moyenne de distribuer par enfants !

Restons positif même si c’est encore floue question festivité en famille. Le père Noël lui pourra parcourir ses 149 millions de kilomètres le 24 au soir. Prochainement, je reviendrai vers vous avec des nouveaux articles sur ce même thème. En espérant, que vous adopterez certaines de ces astuces et conseils.

Et vous, quelles sont vos gestes écolo en cette période ? Si cet article vous a plu, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le garder sous la main.

You Might Also Like

Leave a Reply